Numéro novembre  2017

Le murmure de

L’atlantique

m

o

r

p

h

o

n

a

u

t

e

accueil le sentier des douaniers ressources mai-juin 1940 la trace contacts

Brest Bassin du Commerce - Rassemblement  2008

Copyright Morphonaute 2017

le sentier des douaniers

numéro 5

Dans ce numéro:

- Le sentier des douaniers de Brest à Tréglonou:

  La côte des Abers

- De la Ligne Maginot au Mur de  l’Atlantique…

- La dernière bataille de la Marne :

  Mémoires de guerre de deux aspirants  (suite)


 


Fanny de Laninon Pierre Mac Orlan*   -1952-

« Je construirai un grand, grand mur à la frontière sud et je le ferai financer par le Mexique »

Discours d’annonce de candidature à l’investiture

juin 2016 . Donald Trump

Suite sur le

Numéro 6

* Pierre Mac Orlan , passionné par la ville de Brest et sensibilisé par un dessin de la ville détruite par les bombardements, écrit en 1952-53 « Fanny de Laninon qui sera interprétée magistralement par Mickael Yaouank . Sur le même thème, il écrira aussi «  La chanson de la ville morte »   Monique Morelli - La ville morte

Allons sur le quai Gueydon

Devant l'petit pont

Chantait la chanson,

Le branlebas de la croisière

Et dans la blanche baleinière,

Jean Bouin notre brigadier

Son bonnet caplé

Un peu sur l'côté,

Me rappelle mon bâtiment

C'était le bon temps

Celui d'mes vingt ans.

Le bidel capitaine d'armes

Et son cahier d'punis,

Dans la Cayenne f'sait du charme

A je n'sais quelle souris,

Mais j'garde au cœur une souffrance

Quand le quartier-maître clairon,

Sonnait en haut d'Recouvrance

Aux filles de Laninon.


La plus belle de Laninon,

Fanny Kersauzon,

M'offrit un pompon,

Un pompon de fantaisie

C'était elle ma bonne amie,

Elle fréquentait un bistrot

Rempli de mat'lots

En face du dépôt,

Quand je pense à mes plaisirs

J'aime mieux m'étourdir

Que d'me souvenir.

Ah Fanny de Recouvrance

J'aimais tes yeux malins

Quand ton geste plein

d'élégance

Balançait des marsouins,

Je n'étais pas d'la maistrance

Mais j'avais l'atout en mains,

Et tu v'nais m'voir le dimanche

sur le Duguay Trouin.



La plus belle de Laninon,

Fanny Kersauzon,

M'offrit un pompon,

Un pompon de fantaisie

C'était elle ma bonne amie,

Elle fréquentait un bistrot

Rempli de mat'lots

En face du dépôt,

Quand je pense à mes plaisirs

J'aime mieux m'étourdir

Que d'me souvenir.

Ah Fanny de Recouvrance

J'aimais tes yeux malins

Quand ton geste plein

d'élégance

Balançait des marsouins,

Je n'étais pas d'la maistrance

Mais j'avais l'atout en mains,

Et tu v'nais m'voir le dimanche

sur le Duguay Trouin.



  

 

Interprétée par Mickael Youank (youtube)