46. Le repos des guerriers, pur-sang à l’entraînement sur l’estran de Jullouville avril 2008.

47. « Au trot, l’encolure est stabilisée dans un plan vertical. C’est tout le corps du cheval qui est soulevé puis abaissé selon la projection et les posers des bipèdes diagonaux. D’où l’utilité du trot enlevé et la difficulté du trot assis pour le cavalier dont le rein doit amortir les mouvements du cheval » WKPD. Sulky, estran de Jullouville 2006.

48. Retour au bercail sous l’orage, estran de Jullouville avril 2009.

49. Sulky solitaire sur l’estran d’Edenville, avril 2009.

50. Les chevaux, tout comme la mer écument, après la course: « Un cheval qui travaille en mors, ne doit de toute manière pas avoir la bouche sèche, sous peine de se blesser. Mais trop de salive, ce n'est pas bon signe non plus. Chaque individu est cependant différent. Certains chevaux vont naturellement saliver énormement, d'autres très peu. » WKPD